Estime de soi : comment la construire, la réparer et la protéger


« Vivre c'est agir, se découvrir, se révéler, prendre des risques . » Christophe André

L’estime de soi peut se définir comme étant l’opinion que l’on se fait de nous-mêmes: sur notre apparence physique, sur nos compétences, sur nos réussites académiques et/ou professionnelles, sur nos réalisations personnelles et sur la qualité de notre vie affective. Cette opinion peut avoir une très grande influence sur notre bien être subjectif et sur la façon dont nous établissons des liens avec les autres. L’estime de soi est une variable qui fluctue dans le temps, en fonction des gestes que nous posons, des obstacles que nous rencontrons et des expériences que nous vivons.

Questionnaires pour évaluer son degré d'estime de soi

Deux questionnaires qui vous permettront d'évaluer de façon ludique l'estime que vous avez de vous !

- L'Estime de soi pour ses compétences : la confiance en soi

- L'estime de soi pour sa personne : l'amour de soi

Pour en savoir plus sur l'estime de soi

Stratégies pour améliorer l'estime de soi

1) Vivre de nouvelles expériences

L’estime de soi, si elle se décline dans diverses sphères de vie nous procure un plus grand bien être. C’est la raison pour laquelle il est souhaitable de développer de nouveaux intérêts, de nous investir dans divers types d’activités afin que notre estime de soi ne soit pas uniquement tributaire de notre niveau de réussite académique, par exemple.

2) Développer son autonomie

La reconnaissance sociale, nous la recherchons tous. Mais dépendre uniquement de celle-ci peut nous rendre très malheureux. Se fixer des objectifs personnels et intimes qui ne dépendent que de nous peut être une source de très grande satisfaction. Par exemple, développer sa patience, ses aptitudes à la compassion peuvent nous enrichir grandement.

3) Développer un sentiment d’appartenance

Faire partie d’un groupe nous permet de nous identifier à des gens qui nous inspirent. C’est parfois à travers les réalisations des autres que nous entreprenons nos premiers pas vers nos propres réalisations.

4) S’accepter

Lorsqu’on veut changer, un des premiers pas consiste à accepter d’abord ce qu’on est. Inutile d’avoir comme objectif d’être sous les projecteurs si nous sommes de nature introvertie. Vaut mieux accepter notre personnalité et apprendre à mieux composer avec celle-ci en misant sur nos forces. Il devient alors beaucoup plus aisé de changer, de s’améliorer, de se transformer. Plusieurs négligent cette première étape qui consiste finalement à bien se connaître pour évaluer ce qu’on est en mesure de changer et ce qu’on doit accepter.

5) Dompter notre critique intérieur

Les personnes à basse estime de soi ont une forte tendance à se regarder pour mieux se juger. Les critiques à notre égard peuvent être dévastatrices et paralyser toutes formes d’action. Il est bon, lorsque notre critique intérieur s’anime de nous poser cette question : En quoi cette critique m’est-elle utile ? Est-ce qu’elle permet de m’améliorer ? Est-ce qu’elle me procure de la confiance, de la motivation pour entreprendre certains changements ? La plupart du temps notre critique intérieur nous procure l’effet inverse : découragement, résignation, colère contre soi et tendance à se punir. Le défi, lorsque nous sommes déçu de nous-mêmes est de transformer ce qui ne nous convient pas en objectif pour améliorer notre bien-être. Souvenez-vous que l’objectif ultime est toujours d’augmenter note mieux-être et non l’inverse !

L’importance de développer ainsi que de maintenir une bonne estime de soi

Entretenir son estime de soi est primordial au maintien d’une bonne santé psychologique. Une bonne estime de soi nous rend moins vulnérable aux états dépressifs, à l’anxiété, aux abus de substance, aux problèmes liés à l’alimentation etc. 

Une bonne estime de soi aura également un effet de protection et d’autoréparation en facilitant la résilience face aux difficultés qui peuvent jalonner notre parcours. Une rupture amoureuse, une maladie, un échec académique resteront toujours des épreuves difficiles à surmonter mais si nous nous estimons en tant que personne, nous serons plus à même de mobiliser les ressources nécessaires pour nous rétablir. Finalement une bonne estime nous permet de tirer le meilleur de qui nous sommes à l’instant présent, en fonction de notre environnement.

Penser à soi ? Oui mais pas trop !

Les personnes à basse estime de soi ont tendance à s’observer davantage, à se centrer sur elles-mêmes et à passer plus de temps à ruminer des pensées négatives. À l’inverse, les personnes ayant une bonne estime d’elles-mêmes passeraient beaucoup moins de temps à se pencher sur leurs états d’âme. Mais quoi faire pour penser moins ou encore mieux à soi ? 

L'estime de soi en tant que baromètre social

L’humain a un très grand besoin d’appartenance. Nous avons besoin des autres pour nous développer, nous ressourcer, nous confronter, nous réaliser. En ce sens, ce que pensent et ressentent les autres à notre sujet nous est important. Cela nous permet de vérifier si nous sommes acceptés et de nous adapter si nous ne le sommes pas. Mais il arrive aussi que malgré nos tentatives d’être compris, nous subissions des expériences de rejet. Vécues de façon répétée celles-ci façonnent notre façon d’être.

L’estime de soi est surtout sensible aux échecs et aux rejets. L’exclusion ainsi que la dévalorisation sociale ont donc pour effet de nous fragiliser. Certaines personnes ont également une très grande sensibilité qui les amène à percevoir du danger là où il n’y en a pas. Les erreurs d’interprétations peuvent alors contribuer à fragiliser l’estime de soi. Lorsque l’estime de soi est affaiblie il devient plus difficile d’aborder de nouvelles situations avec sang froid. Le doute s’empare plus rapidement de nous, la prise de décision devient souvent pénible, le découragement devant des tâches difficiles survient plus rapidement. 


Ressources

Quelques ressources pour vous soutenir
À l'Université Centre de santé et de consultation psychologique
514 343-6452
Documents

- Je m'aime, Je m'aime pas, Je m'aime
- L'estime de soi : un ingrédient essentiel au bien-être

Consulter un psychologue au besoin

Si vous désirez recevoir du soutien dans votre démarche : composez le 514 343-6452 pour rencontrer un membre de notre équipe au Centre de santé et de consultation psychologique de l'Université.


Ce contenu vous a-t-il été utile?
Oui
Non
 Vous avez d’autres questions ?
 Envoyer une demande »