Plaisir ou dépendance

Êtes-vous cyberdépendant ?

Bien que la plupart des gens font un usage approprié d'Internet, certains se retrouvent à développer un rapport de dépendance à l'égard des technologies.

Les usages problématiques d'Internet, nommés aussi cyberdépendance, constituent un champ d'étude très récent et les caractéristiques délimitant le normal du pathologique demeurent à être définies. Malgré l'absence de consensus sur la définition et les critères diagnostiques du phénomène en question, il n'en demeure pas moins que cette problématique est bien réelle et que ses conséquences peuvent être nuisibles pour ceux qui sont aux prises avec une telle dépendance. Savoir reconnaître les signes d'un usage problématique d'Internet peut vous aider à évaluer vos habitudes et déterminer si vous avez besoin d'y apporter des changements.

Quelques stratégies pour vous aider à changer vos habitudes indésirables

Briser la routine

Modifier la séquence habituelle de votre routine Internet peut vous aider à apporter un changement souhaité dans vos habitudes d'usager. Par exemple, si vous avez développé le réflexe de consulter vos messages chaque fois que vous entendez la sonnerie typique annonçant un nouveau message, vous pourriez désormais décider de consulter vos messages à des moments stratégiques en fonction des blocs horaires de votre journée.

Gérer votre temps dans le cyberespace

• Utiliser une minuterie pour fixer une limite de temps de connexion et ainsi vous assurer un retour à la réalité! Il est si facile de se laisser absorber ou divertir par le web et de perdre la notion du temps! En ayant recours à un système de minuterie externe, la sonnerie vous permet de prendre conscience du temps qui s'est écoulé et peut vous aider à arrêter.

• Se fixer des objectifs réalistes concernant les heures d'usage de l'Internet. Si vous avez l'habitude de passer plusieurs heures consécutives sur une application, vous pouvez diminuer progressivement votre temps d'usager en déterminant des périodes plus courtes d'utilisation. Vous pouvez également opter pour une réduction progressive du nombre total d'heures passées sur le web par semaine.

Alterner les plaisirs

• Intégrer à votre quotidien des activités stimulantes et nourrissantes qui pourront vous aider à décrocher d'Internet.

• En élargissant votre répertoire d'activités satisfaisantes, vous aurez plus de facilité à construire un équilibre dans les différentes sphères de votre vie.

Connaître vos besoins sous-jacents à l'utilisation d'Internet

• Prenez conscience des besoins auxquels répondent vos activités web afin de mieux comprendre ce qui vous amène à vous connecter. Notez vos émotions avant de vous brancher et refaites l'exercice pendant la connexion. Quelles sont vos observations ? Peut-être vous sentez-vous déprimé ou stressé avant d'aller sur le web ? Et pendant, avez-vous l'impression d'un regain d'énergie, d'un sentiment d'espoir, d'être compétent, etc. ?

• Ces informations sur votre état interne vous permettront de clarifier les besoins qui vous amènent à vous connecter et, par la suite, à cibler des stratégies pertinentes qui vous aideront à modifier vos habitudes indésirables.

• Par exemple, vous observez que l'étude à faire pour votre prochain examen vous rend anxieux et que cette montée de stress vous propulse dans la procrastination en vous faisant passer des heures à clavarder avec vos amis. Des stratégies de gestion du stress seraient alors indiquées pour vous aider à gérer votre anxiété concernant l'étude et ainsi diminuer votre usage d'Internet comme moyen de fuite.

L'abstinence lorsque jugé nécessaire

Si vous avez tenté de réduire sans succès le temps passé sur une application, certains auteurs proposent la stratégie de l'abstinence. Cette stratégie vise à arrêter l'utilisation problématique d'une application en particulier et non l'utilisation complète d'Internet. Par exemple, si vous jugez que vous perdez trop de temps à clavarder avec vos amis, vous pourriez cesser l'utilisation de cette application mais continuer à utiliser Internet pour vos recherches d'information.

Évaluer si vous êtes à risque

Certaines caractéristiques individuelles peuvent vous rendre plus vulnérable aux utilisations excessives du web. Par exemple, les personnes qui éprouvent de la timidité ou un inconfort dans les contacts sociaux peuvent être particulièrement attirées par le web pour tisser des relations virtuelles. Ce type de relation permet d'éviter l'anxiété relié au contact d'un face à face réel. De plus, l'option de garder son identité anonyme peut faciliter le dévoilement de soi à autrui. Des stratégies visant notamment le développement de la confiance en soi et des habiletés sociales peuvent aider les personnes à retrouver un équilibre entre le réel et le virtuel.

Aller chercher du soutien dans le monde réel

Parlez de vos préoccupations à quelqu'un en qui vous avez confiance.

Ressources

- Consultez le dépliant Êtes-vous cyberdépendant ? Le petit guide de prévention des usages problématiques d’Internet et des nouvelles technologies : informations et stratégies pour s’aider soi-même ou aider un proche. (.pdf)

- Accro d'Internet et des nouvelles technologies ?

Consulter un psychologue au besoin

Si vous désirez recevoir du soutien dans votre démarche, composez le
514 343-6452 pour rencontrer un membre de notre équipe au Centre de santé et de consultation psychologique de l'Université.



Ce contenu vous a-t-il été utile?
Oui
Non
 Vous avez d’autres questions ?
 Envoyer une demande »